CRCAO / News

Émission « L’Atelier des médias » : Le dernier empire de la presse

Medias

L’Atelier des médias reçoit César Castellvi, docteur en sociologie, maître de conférences en études japonaises à l’Université de Paris et chercheur associé au Centre de recherches sur le Japon (CRJ). Il a publié en janvier 2022 Le dernier empire de la presse, une sociologie du journalisme au Japon (CNRS éditions), aboutissement de sa thèse et d’un travail de recherche réalisé depuis une décennie.

Dans un entretien d’une quarantaine de minutes, il est question des impressionnants tirages que réalisent encore certains quotidiens japonais comme le Yomiuri Shimbun et l’Asahi Shimbun, 8 et 6 millions d’exemplaires chaque jour.

César Castellvi explique le fonctionnement des 記者クラブ – kisha kurabu, clubs de presse qui rassemblent des journalistes dans la plupart des institutions du pays. Ces clubs sont l’objet d’un certain nombre de critiques assez fortes.

Au Japon, il n’y a pas d’association professionnelle qui représente spécifiquement les journalistes. Pas non plus d’école de journalisme. Aussi les journalistes sortent souvent des grandes universités et commence l’apprentissage du métier en s’occupant des faits divers dans la presse régionale. De fait, ce métier souffre d’une crise des vocations en raison notamment des conditions de travail et de l’exigence.

Leur modèle économique reste solide : le principe de l’abonnement s’effrite mais les deux tiers des ménages japonais sont encore abonnés à un quotidien ; la publicité représente une part réduite du chiffre d’affaires.

Les journaux japonais n’effectuent pas une transition numérique accélérée. Preuve en est : en 2022, le Yomiuri Shimbun, premier quotidien au monde, ne propose toujours pas d’abonnement pur numérique.

Pour leur consommation d’information en ligne, les Japonais utilisent beaucoup des portails comme Yahoo News Japan ou l’application de messagerie Line.

Écouter l’émission

Partager