CNRS

Rechercher




Accueil > Membres > Doctorants

Sarah VALLETTE D’OSIA

par Lemardelé Élise - publié le , mis à jour le

PNG

Organisme de rattachement : Université de Paris (Paris Diderot), ED 131

Titre de la thèse :
La prostitution dans le Japon pré-moderne (XVIIe-XIXe siècles) : approche sociale de l’existence, du rôle et du statut des courtisanes de Kyoto 

Sous la direction de :
Annick Horiuchi

Thèmes de recherche : Histoire sociale, juridique et du genre ; littérature populaire du Japon pré-moderne

COMMUNICATIONS

Intervention lors de la 4e Journée Doctorale du CRCAO avec une communication intitulée « Entre domesticité et esclavage : les courtisanes et le système de prostitution licenciée dans le Japon d’Edo (XVIIe-XIXe) », le 9 novembre 2017 à l’EFEO (Paris 16e).

Participation au 13e colloque de la SFEJ avec une communication intitulée « Les quartiers de plaisir de l’époque pré-moderne : vers une analyse du profil social et de la nature de l’état statutaire des courtisanes de Shimabara à Kyoto », le 14 décembre 2018 à l’EHESS.

Intervention en japonais lors d’un séminaire destiné aux habitants de Kyoto avec une présentation intitulée 「近世社会の中の遊女:イメージと実像とその変化 江戸時代初期・中期を中心に」(Les courtisanes dans la société pré-moderne : image, réalité et changements, durant la première moitié de l’époque Edo), le 22 février 2019 au Rekisaikan à Kyoto.

ACTIVITÉS SCIENTIFIQUES 

Traduction/correction d’un article académique écrit par Yuta Segawa, « Le couple dans la famille guerrière durant la seconde moitié de l’époque Edo (XVIIIe-XIXe siècle) : la question du mariage et du concubinage », publié dans la revue scientifique Extrême-Orient Extrême-Occident, numéro 41 « Statuts et identités dans l’Asie prémoderne (XVIIe-XIXe siècle) », automne 2017, pages 119 à 152.

Publication d’un état de recherche sous le titre「日本近世中期・後期における公娼制度 京都の島原遊廓の遊女の存在・社会的身分・位置付けをめぐって」(le système de prostitution officielle, du milieu à la fin de l’époque Edo : vers une approche de l’existence, du statut et de la position sociale des courtisanes de Shimabara à Kyoto), paru dans la revue du sanctuaire Meiji Kamizono『神園』, numéro 19 (mai-juin 2018), pages 147 à 151.

Publication d’un article en japonais intitulé 「江戸時代の遊女は親孝行か」(les courtisanes d’Edo étaient-elles des filles filiales ?), paru le 7 juin 2019 dans la rubrique Sofia du Kyôto shimbun (Journal de Kyoto).

MOBILITÉS D’ÉTUDES/DE RECHERCHE EFFECTUÉES

• Université Gakushûin (M2), Tokyo, année scolaire 2014-2015.
• Université de Tokyo (D2), Tokyo, année scolaire 2016-2017.
• Archives du Rekisaikan (D4), Kyoto, décembre 2018 à mars 2019.

ENSEIGNEMENTS ASSURÉS

• Chargée de cours à l’université Paris Diderot, Histoire du Japon de l’époque Edo, d’octobre 2017 à janvier 2018.
• Chargée de TD à l’université Cergy-Pontoise, Japonais des affaires (L3), Traduction et Exercices (L2) de janvier à mai 2018.
• Chargée de TD à l’université Paris Diderot, Compréhension de texte et version (L1), d’octobre 2019 à janvier 2020.

EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES DIVERSES LIÉES AU DOMAINE DE LA JAPONOLOGIE ET DE RECHERCHE

• Traductrice-correctrice français-japonais chez Sunflare, Paris-Tokyo, de décembre 2015 à février 2016.
• Interprète à la Japan Exposition de Paris, Villepinte, juillet 2016.
• Représentante des doctorants du CRCAO, élue pour un mandat allant du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2019.
• Interprète et commerciale trilingue pour le groupe Nagae+ à l’occasion du salon Maison&Objets à Paris Nord Villepinte du 18 au 23 janvier 2018.
• Chercheuse aux archives du Rekisaikan, Kyoto, de décembre 2018 à mars 2019.

BOURSES/PRIX OBTENUS

• Bourse JASSO (gouvernement japonais), année 2014-2015.
• Prix Christian Polak du meilleur mémoire sur le Japon (janvier 2016).
• Bourse du sanctuaire Meiji, année 2016-2017.