CNRS

Rechercher




Accueil > Events > Seminars and Lectures

Les services rituels des tantristes du Repkong (Amdo)

publié le , mis à jour le

DANS LE CADRE DU SÉMINAIRE RITUELS DE L’ÉQUIPE TBACT

NICOLAS SIHLÉ (CNRS-UPR 299)

Fera une conférence

MAISON DE L’ASIE

22 Avenue du Président Wilson

le 17 avril 2015 à 14h

Salle du rez-de-chaussée

Les services rituels des tantristes du Repkong (Amdo) : grandeur et problèmes éthiques d’une activité religieuse et économique fondamentale


Tantristes du monastère de Gorke (Amdo) Photo K. Buffetrille 2011

Résumé :
Mes premières enquêtes sur les tantristes (ngakpa) du Repkong, célèbres pour leur nombre et leur pouvoir rituel à travers une grande partie du nord-est tibétain (Amdo) au moins, m’ont présenté au départ avec un objet qui semblait se dérober : la question des services rituels effectués par les tantristes pour les laïcs. Le terme même de « rituel domestique » (trongchok) semblait parfois engendrer embarras et mutisme. Avec le temps, je me suis rendu compte que, si le terme trongchok semble fortement marqué au Repkong par des connotations délicates, il existe en fait une gamme plus large et complexe de perceptions à ce sujet. Par ailleurs, l’activité d’apport de services rituels en elle-même présente concrètement une importance considérable. Certains tantristes du Repkong vont officier pour des patrons laïcs à travers une vaste aire allant du pays Golok au sud aux régions de Temchen et même Nakchu au nord et à l’ouest… sans parler des grandes villes chinoises aujourd’hui. Cette présentation cherchera à présenter de premiers résultats d’enquête sur les dimensions sociologique, économique, religieuse et éthique de cette activité, des données qui permettront de préciser le profil de ces célèbres communautés de religieux.