CNRS

Rechercher




Accueil > Fiches Programmes > Programmes Transversaux

Imaginaires du corps et des identités dans les littératures de l’Asie au 20e siècle

publié le , mis à jour le

Responsables : Cécile Sakai (UPD), Gérard Siary (Université Montpellier), Victor Vuilleumier (UPD), Shuang Xu (UPD)

Membres titulaires : Florence Zhang (UPD), Rainier Lanselle (UPD)
Membres associés : Anne Bayard-Sakai (Inalco), Brigitte Lefèvre (Université de Lille), Françoise Robin (Inalco)
Collaborateurs : Enseignants-chercheurs de l’Université de Genève : Département d’Etudes Est-Asiatiques (ESTAS) : Nicolas Zufferey, Nicolas Mollard. Département d’anglais et littérature comparée : Guillemette Bolens

Les thématiques du corps occupent une place centrale dans les littératures d’Asie orientale tout au long du 20ème siècle. Les différentes constructions et déconstructions de l’image et des représentations du corps y marquent l’expérience littéraire de la modernité, des traditions propres, de la rencontre avec l’Autre occidental, et de ses discours sur le corps. Ces représentations du corps (forme-sens) et leurs usages dans les littératures modernes d’Asie interrogent et redéfinissent les identités culturelles, genrées, individuelles et collectives, globales et locales. Elles ne se décodent pas seulement comme le signe de ces négociations identitaires, mais renvoient aussi à l’émergence de nouvelles esthétiques du corps, ainsi qu’aux expérimentations créatrices sur l’écriture et la langue. Nous approcherons ici les littératures de l’Asie orientale - en particulier de la Chine et du Japon au 20ème siècle - dans une perspective croisée, à partir des interrogations suivantes : quels corps les littératures modernes d’Asie cherchent-elles à dire, et comment ? De quoi ces corps littéraires sont-ils l’image ? Comment se déploient ces discours littéraires et comment se distinguent-ils des paradigmes occidentaux qu’ils ont parallèlement contribué à importer et traduire ?
Jusqu’à présent, la thématique du corps dans les littératures modernes d’Asie n’a fait l’objet que d’une poignée d’études académiques, surtout aux Etats-Unis et en Chine : il manque une approche globale de la question, croisée à travers les différentes aires, pour interroger de possibles convergences – qu’elles soient historiques, politiques ou culturelles. Mais surtout, la plupart des études existantes ont été menées, à de rares exceptions près, selon des perspectives négligeant la spécificité du texte littéraire, le réduisant à un matériau documentaire, dans la lignée des « cultural studies ». Il s’agira ici de s’en distinguer, en développant une approche thématique critique, à partir d’analyses précises des corpus en jeu : langue, écriture, texte, image, en interrogeant l’écriture du corps dans son efficacité littéraire et la représentation du corps sous l’angle de la « fonction littéraire ». On explorera ainsi l’hypothèse de régimes spécifiques de représentation, liés aux cultures de l’Asie orientale, notamment la notion d’indistinction du sujet et de l’objet, qui induit une autre relation à la nature.

Ce projet a déjà donné lieu à l’atelier « Aborder le corps dans les littératures modernes d’Asie : travaux préparatoires » le 23 novembre 2013 à Paris 7, avec la participation de Hosoi Ayame (Lyon 3), Antonin Bechler (Univ. de Strasbourg), Cécile Sakai (Paris 7), Gérard Siary (Montpellier 3), Victor Vuilleumier (Paris 7), Shuang Xu (Paris 7). Un autre atelier est prévu pour l’automne 2014 et un colloque international (2016), pour une publication finale (2017-2018).

Ce projet transversal s’inscrit à la suite des précédents projets transversaux de littérature moderne, menés depuis 1991 par Chantal Chen-Andro et Cécile Sakai (4 ouvrages publiés, dont le dernier, composant le bilan du précédent plan quadriennal est Imaginaires de l’exil dans les littératures contemporaines de Chine et du Japon, Picquier, 2012, 325 p., co-édition avec Xu Shuang : Actes du colloque international organisé les 11 et 12 juin 2010 à la BnF et à l’Université Paris Diderot) sur des problématiques qui articulent approches théoriques et corpus littéraires de l’Asie moderne.