CNRS

Rechercher




Accueil > Fiches Programmes > Programmes Tibet

Le Bon et les traditions dites autochtones et archaïques

publié le , mis à jour le

Responsables : (Membres titulaires) Jean-Luc Achard (CNRS), Charles Ramble (EPHE)

Membres post-doctorants : Xiaoqing He, Alexander Smith
Collaborateurs : Kurt Keutzer (Université de Berkeley, USA), Gerd Manusch (Naldjor Institute, München, Allemagne), Henk Blezer (Université de Leiden, Hollande), Center for Interdisciplinary Research and Documentation of Inner and South Asian Cultural History (CIRDIS, Université de Vienne).

La tradition Bön est une tradition religieuse pré-bouddhique, remontant théoriquement à la période dynastique et considérablement influencée par les divers mouvements bouddhiques diffusés au Tibet entre le 8e et le 11e siècle. Cette influence a déterminé la forme actuelle du Bön monastique et, dans une certaine mesure, celle du Bön laïc. Le programme d’études sur cette tradition aura pour objectif principal une série de publications couvrant les divers sujets traités par les particpants au séminaire.

1. Textes de la tradition rDzogs chen

Les enseignements rDzogs chen figurent dans les deux plus anciennes traditions spirituelles du Tibet : le Bön et l’école rNying ma. Les recherches entreprises sur ce système porteront aussi bien sur les textes anciens de ces deux traditions que sur des ouvrages plus récents, voire contemporains. Les participants à ce projet incluent Kurt Keutzer (Université de Berkeley, USA) et Gerd Manusch, directeur du Naldjor Institute (München, Allemagne) qui devrait de prendre en charge la publication de certains de ces travaux. Henk Blezer(Université de Leiden, Hollande) est également pressenti pour participer à ce projet. Toutes les personnes impliquées ont déjà publié des travaux sur le rDzogs chen Bönpo et sont des spécialistes, d’ailleurs plutôt rares, de ce système.

2. Vies et Œuvres de maîtres Bönpos

Dans cette section du programme, Jean-Luc Achard compte poursuivre la présentation debiographies de maîtres Bönpos sur le site du Rubin Museum (http://www.treasuryoflives.org/), avec le reste des maîtres du cycle de l’A khrid et ceux du Zhang zhung snyan rgyud. Parallèlement, il compte également commencer une série de catalogues d’œuvres de la tradition Bon gsar, à commencer par le catalogue annoté du gSung ’bum de dBra ston Paṇḍita (1897-1959). Dans l’éventualité de leur disponibilité, les Œuvres de Kun grol grags pa (1700- ?) et de gSang sngags gling pa (1864-1959 ?) feront également l’objet d’un catalogue annoté selon le modèle que JLA a établi dans Bon po Hidden Treasures (Brill, 2004) et Enlightened Rainbows (Brill, 2008).

3. Texte, art et performance dans le rituel Bon

Ce projet examinera les rituels de la religion Bon à partir de trois perspectives. La première, l’aspect littéraire, nécessitera de définir le corpus de textes qui doit être examiné et d’en rendre le contenu accessible à travers sa reproduction, sa paraphrase et sa traduction. Le cœur du projet dans sa composante textuelle est constitué par une compilation de textes rituels, couvrant 890 folios subdivisés en une centaine de sections. L’on s’appuiera également sur d’autres travaux canoniques ou non-canoniques Bonpo. La deuxièmeperspective se concentrera sur l’art rituel, notamment les sculptures en pâte et en beurre connues sous le nom de tormas. Le troisième aspect de ce projet concerne l’exécution même de ces rituels. Charles Ramble étudiera en particulier les activités du prêtre et de son ou ses assistants, la participation des non-spécialistes (patrons, patients etc...) étant également prise en considération. Le projet se déroulera en collaboration avec le département d’histoire de l’art de l’université de Vienne, et plus précisément avec le Center for Interdisciplinary Research and Documentation of Inner and South Asian Cultural History (CIRDIS), qui possède les ressources informatiques et humaines nécessaires. Il sera possible de suivre le développement du projet sur un site où images et textes seront associés à des enregistrements videos sous-titrés.

4. Colloque international sur l’épopée de Gesar

Avec la participation de l’EPHE et le Collège de France, M. Kapstein et M. Ramble ont le projet d’organiser un colloque international consacré à l’étude de la grande épopée du Tibet et de l’Asie Centrale, celle de Gesar de Ling. Le colloque aura lieu en 2014 et sera dédié à la mémoire du regretté M. R. A. Stein.