CNRS

Rechercher




Accueil > Membres > Associés

Gérald PELOUX

publié le , mis à jour le


Maitre de conférences, agrégé de langue et culture japonaises

Université de Cergy-Pontoise, UFR de langues et Etudes Internationales (LEI)
Membre titulaire d’Agora (EA 7392)
Membre de la SFEJ, de la LPCM (Littérature Populaire et Culture Médiatique) et du CLN (Cross-Lingual Network)

Adresse postale : Université de Cergy-Pontoise, UFR LEI, 33 Boulevard du Port, 95011 Cergy-Pontoise Cedex
Adresse mail : gerald.peloux@u-cergy.fr
Site academia : https://u-cergy.academia.edu/GeraldPeloux

Thèmes de recherche

- Littérature et culture populaires japonaises (Eres Meiji, Taishô et début Shôwa)
- Transferts culturels (littérature migrante, études sur la traduction, marges culturelles)
- Gender studies

Publications

« Cadavre vivant et pantin désarticulé : Souffrance et reconfiguration des corps dans l’œuvre d’Edogawa Ranpo », C. Sakai, G. Siary, V. Vuilleumier (dir.), Extrême-Orient Extrême-Occident – Corps souffrants dans les littératures de la Chine et du Japon au XXe siècle, n°39, Saint-Denis, Presses Universitaires de Vincennes, octobre 2015, p. 85-117.

« Les Meriken jappu mono de Tani Jôji – un premier cas de littérature globale au Japon ? », Yves Cadot, Dan Fujiwara, Tomomi Ôta, Rémi Scoccimarro (dir.), Japon Pluriel 10 – Actes du dixième colloque de la Société française des études japonaises, Arles, Editions Philippe Picquier, janvier 2015, p.435-445.

« Les (r)évolutions de la littérature criminelle japonaise », in Chroniques du cà et là, spécial Japon, n°6, Paris, PhB Editions, janvier 2015, p.58-64.

« La chaise humaine d’Edogawa Ranpo ou le jeu sur les limites du style épistolaire », S. Matsuzaki-Petitmengin, C. Sakai et D. Struve (dir.), Etudes japonaises, textes et contextes : commémoration du 50e anniversaire de la fondation de l’Institut des hautes études japonaises du Collège de France, Collège de France, De Boccard, coll. Bibliothèque de l’Institut des hautes études japonaises, 2011, p.235-246.

« Injû (La bête dans l’ombre) d’Edogawa Ranpo ou l’impossible objectivité du roman policier mise en scène », in Travaux en cours Rencontres doctorales de Paris Diderot « La pluridisciplinarité à l’œuvre » sur le thème de l’objectivité, Paris, décembre 2009, p.116-127.

« 江戸川乱歩のミセモノ的書き方―戦前日本探偵小説の可能性 » (« L’écriture-spectacle d’Edogawa Ranpo - les possibilités du roman de détective japonais d’avant-guerre »), in Nihon bunka kenkyû no kokusaiteki jôhô dentatsu skiru no ikusei (Développer les compétences de communication internationale dans la culture japonaise), Tôkyô, Université Ochanomizu, mars 2008, p.274-279.

Communications (depuis 2012)

« Aynu Itak vs. Kokugo ? Struggling Between Two Languages in the 1920s in Northern Japan », communication dans le cadre de l’atelier « Faint Shades of Monolingualism : Re-defining “Japanese” Literature Through Translation », pour le colloque « Constructing/Deconstructing East Asia » (2e colloque East Asia Translations Studies), prévu les 9 et 10 juillet 2016 à l’Université Meiji, Tôkyô (A venir).

« L’exotisme dans Wakakusa : l’attrait du sud », communication dans le cadre du colloque international « La revue Wakakusa : littérature et culture des années 1920-1940 », prévu le 3 mai 2016 à l’Université Toulouse – Jean Jaurès (A venir).

« Le processus de traduction, entre création et transmission : le cas des hon.anmono de l’écrivain japonais Edogawa Ranpo », communication dans le cadre du 5e Congrès Réseau Asie Pacifique (9-10-11 septembre 2015, INALCO), au sein de l’atelier intitulé « Traduction et construction des canons littéraires – genèse des romans policiers et scientifiques en Chine, au Japon et au Tibet » sous la direction de Florence Zhang (Université Paris Diderot – CRCAO).

« Hisayama Hideko, une parodie d’écriture féminine dans les années 1920 et 1930 ? », XIe colloque de la SFEJ (12 et 13 décembre 2014) à l’Université Paris Diderot – Paris 7 et à l’INALCO sur le thème « Le Japon au XXIe siècle : dynamiques et mutations », dans le cadre du panel intitulé « Discours et contre-discours féminins dans les années 20 et 30 au Japon ».

« Le corps monstrueux dans la littérature policière de l’entre-deux-guerres : le symptôme d’une certaine expérience urbaine japonaise », communication dans le cadre de la deuxième journée d’études « Le corps dans les littératures asiatiques modernes », organisée le 15 novembre 2014 à l’Université Paris Diderot par l’UFR LCAO et le CRCAO.

« Love as Initial Agency in the Practice of Translation ? The Case of Edogawa Ranpo Translating Detective Stories », communication dans le cadre du panel « Appropriation, Adaptation, Recreation : Transformative Function of Translation and the Construction of Literary Canons », pour le colloque « Circulation of Translation within East Asia » (19 et 20 juin 2014, University of East Anglia, Norwich, Royaume-Uni).

« L’homosexualité masculine dans l’œuvre fictionnelle et non fictionnelle du romancier Edogawa Ranpo (1894-1965) », communication dans le cadre du séminaire doctoral transversal « Etudes de genre(s) », organisé par le CECILLE (Centre d’Etudes en Civilisations, Langues et Littérature Etrangères – EA 4074) de L’Université Lille 3, le 3 mars 2014.

« Métadiscursivité ontologique du roman policier japonais des origines : le cas de l’œuvre d’Edogawa Ranpo », Colloque « Le thriller métaphysique », les 26 et 27 septembre 2013 à l’Université de Liège (Belgique) organisé par l’Université de Liège, le CIPA (Centre Interuniversitaire de Poétique Appliquée) et le Belspo (Service de la Programmation de la Politique Scientifique Fédérale de Belgique).

« Les Meriken jappu mono de Tani Jôji – un premier cas de littérature globale au Japon ? », colloque de la SFEJ (Société Française des Etudes Japonaises) se déroulant du 19 au 21 décembre 2012 à l’Université de Toulouse II-Le Mirail sur le thème : « L’Ere Taishô (1912-1926) : genèse du Japon contemporain ? ».

Enseignements actuels

Université de Cergy-Pontoise (2015-2016)
L1 : Civilisation japonaise
L3 : Traduction spécialisée
M1 : Histoire politique, économique et culturelle du Japon depuis 1868
M1 : Histoire, culture et patrimoine (Japon)
M2 : Structures économiques et sociales de l’économie japonaise
M2 : Relations politiques, économiques et culturelles entre le Japon et l’Europe depuis 1868