CNRS

Rechercher




Accueil > Membres > Permanents

Rainier LANSELLE

publié le , mis à jour le

Rainier LANSELLE

藍碁

Directeur d’études

Ecole Pratique des Hautes Etudes
IVe Section, Sciences Historiques et Philologiques
"Histoire et philologie de la Chine classique"

Directeur adjoint du CRCAO

rainier.lanselle@ephe.sorbonne.fr


Thèmes de recherche

  • Littérature de fiction des Yuan aux Qing (XIII°-XVIII° s) : théâtre, conte, roman
  • Expression de la subjectivité dans la littérature de fiction des Yuan aux Qing
  • Langue et discours dans la littérature de fiction et la critique littéraire de la Chine prémoderne
  • Psychanalyse et impact sur la subjectivité de transition chinoise vers la modernité
  • Langue, traduction et études sur la traduction
  • Traduction intralinguale, diglossie, réécriture, commentaire
  • Imaginaire du suicide dans la période prémoderne

Principales orientations

  • Mon travail de recherche est centré sur l’histoire et les problématiques de la littérature chinoise classique, spécifiquement la littérature d’imagination et de récit du classicisme tardif (dynasties Yuan, Ming et début Qing, XIIIe-XVIIIe siècles), en langue vulgaire et en langue classique : roman, conte, théâtre, recueils de récits, poésies lyrique et narrative. Dans ce domaine, j’ai effectué des travaux d’érudition, tels qu’inventaires descriptifs de sources romanesques (conte du genre huaben話本, autour du XVIIe siècle), ou de recherches bibliographiques d’édition rares (au Japon et en France). L’analyse des sources et des procédés de réécriture dans le contexte de la diglossie chinoise entre langue classique et langue vernaculaire constitue l’un de mes principaux centres d’intérêt.
  • A mon activité de recherche s’est ajouté la publication de traductions savantes concernant le conte en langue vulgaire, le théâtre, ainsi que la poésie. Parmi ces traductions : les Spectacles curieux d’aujourd’hui et d’autrefois (Jingu qiguan, ca. 1640), dans la Bibliothèque de la Pléiade ; Le Pavillon de l’ouest (Xixiang ji, ca. 1300) ; la partie « Dynastie des Yuan (1271-1368) » dans l’Anthologie de la poésie chinoise, Bibliothèque de la Pléiade. Je prépare actuellement la traduction annotée de la pièce de Kong Shangren (1648-1718), L’Eventail aux fleurs de pêchers (Taohua shan).
  • A travers la littérature de récit, l’un de mes axes de recherche a trait à l’exploration des formes d’expression de la subjectivité, que ceci concerne les discours amoureux ou bien les procédés par lesquels un même thème sert des objectifs discursifs différents selon le genre littéraire dans lequel il est vectorisé (en chinois classique ou vernaculaire, en vers ou en prose, sous différents genres, tels que conte, roman ou théâtre). Dans cette optique, j’ai fait usage de moyens d’analyse issus de la psychanalyse (rapport entre subjectivité et langue) et du domaine des études de la traduction — le concept de traduction intralinguale me servant pour appréhender des mécanismes de réécriture entre des états différents de la langue chinoise ou entre des genres divers.
  • Je me suis également intéressé aux enjeux de la traduction interlinguale (problèmes liés à la traduction des concepts modernes entre le chinois et d’autres langues), ainsi qu’à des thématiques interculturelles, notamment autour des questions de subjectivité (compatibilités de l’héritage culturel chinois avec des concepts issus des psychologies occidentales). Ceci m’a amené à m’intéresser aux questions d’impacts sur la subjectivité de la transition chinoise vers la modernité occidentalisée, notamment autour des écrits du courant contemporain de la « psychologie indigène » (bentu xinlixue 本土心理學).
  • Actuellement, mes deux principaux chantiers sont :
    • A titre collectif
      • Un projet international autour des notions de traduction intralinguale, de diglossie, et d’écriture ou réécriture vernaculaires, intitulé “Intralingual Translation, Diglossia and the Rise of Vernaculars in East Asian Classical and Premodern Cultures”, avec pour finalité la publication d’un volume collectif.
    • A titre individuel
      • La préparation d’une monographie sur les représentations et l’imaginaire du suicide dans la Chine de la période considérée (XIIIe-XVIIIe siècles). En explorant certains thèmes ou séquences récurrents relatifs au suicide, dans les littérature d’imagination principalement, il s’agira de mieux comprendre l’imaginaire du discours suicidaire, thème littéraire majeur de la période du classicisme tardif, et plus généralement révélateur d’un discours contemporain sur la subjectivité. Cet axe de recherche est lié à ma conférence hebdomadaire à l’EPHE.

CV d’activités complet hors publications

Voir en ligne : CV avec publications sur HAL