CNRS

Rechercher




Accueil > Fiches Programmes > Programmes Tibet

TibArmy - L’armée tibétaine des Dalaï-lamas (1642 - 1959)

par Pons Philippe - publié le , mis à jour le

Responsables : Alice Travers (CNRS)

Inscription disciplinaire histoire moderne et contemporaine, histoire militaire

Participants :

Membres titulaires

Alice Travers (CNRS), Charles Ramble (EPHE), Estelle Car (ingénieur d’étude, CNRS), George FitzHerbert (chercheur, CNRS), Tenpa Nyima (ingénieur d’étude, CNRS), Florent Resche-Rigon (ingénieur d’étude, CNRS), Federica Venturi (chercheur, CNRS).

Collaborateurs étrangers

Jeannine Bischoff (doctorante, Université de Bonn) ; Diana Lange (Research associate, Université Humboldt, Allemagne) ; Yasuko Komoto (Research Fellow, Hokkaido University, Japon) ; Ryosuke Kobayashi (Assistant Professor, Kyushu University, Japon) ; Tashi Tsering (Director, Amnye Machen Institute, Inde)

***

Ce programme s’inscrit dans le prolongement du programme TibArmy initié au milieu du quinquennal précédent (2014-2018), en octobre 2016. Le programme a un carnet de recherche dédié : http://tibarmy.hypotheses.org/ Les trois premières années du quinquennal, (2019 à 2021) seront consacrées à l’exécution du programme ERC TibArmy, dont voici le résumé :
TibArmy a pour objet l’histoire de l’armée tibétaine sous le gouvernement bouddhique des Dalaï-lamas, le Ganden Phodrang (1642-1959). Cette période clé a vu l’apparition de la première armée de métier tibétaine, héritière d’une culture militaire ancienne, en même temps que la limitation des effectifs de ses troupes, liée au choix initial de confier à des armées étrangères la protection du territoire tibétain. Le projet explorera l’ambivalence du gouvernement tibétain envers le maintien et l’expansion de son armée, ainsi que les raisons, conséquences, formes d’expression et évolutions de cette ambivalence dans les discours et les pratiques.
La méthodologie suit une approche multi-face du fait militaire, inspirée de la Nouvelle histoire militaire, prenant en considération ses aspects sociaux, économiques, politiques, légaux, religieux et culturels. L’étude se focalisera également sur le contexte multiculturel et historiquement “connecté” de cette armée tibétaine (interactions avec les troupes mongoles, sino-mandchoues et britanniques stationnées au Tibet ; influence des modèles militaires mongol, sino-mandchou, puis britannique et japonais).
Basé sur des sources visuelles, orales et écrites multilingues (tibétain, chinois, anglais et japonais), le projet est structuré en cinq axes thématiques : 1. Histoire institutionnelle et sociale de l’armée ; 2. Influence des modèles militaires étrangers ; 3. Intégration de l’armée dans le cadre bouddhique ; 4. Histoire visuelle de l’armée (avec une exposition photographique) ; 5. Élaboration d’un lexique tibétain-anglais-français de terminologie militaire.
Le projet apportera un éclairage sur les liens historiques entre construction de l’État, religion et armée, ainsi que sur la situation géopolitique passée et actuelle en Asie.

Les deux dernières années (2022 à 2023) seront consacrées, outre à la finalisation des publications du programme TibArmy (voir ci-dessous), à la préparation d’un « Musée en ligne de l’armée tibétaine », à partir de la base de données de photographies anciennes de l’armée et de l’exposition photographique réalisées précédemment au cours du projet ERC. Il s’agira de donner une forme pérenne, accessible gratuitement à tous sur internet, aux résultats du projet TibArmy, en leur assurant par la médiation d’un site internet une diffusion optimale.

Production et actions scientifiques Le projet TibArmy, dans sa phase 2019-2021 prévoit la tenue :
1. d’ateliers internes annuels (sur le lexique de terminologie militaire et pour la préparation de l’exposition photographique) ;
2. d’un Cycle de séminaires (six par an) avec les membres du projet et des chercheurs invités à présenter leurs travaux, organisé en alternance à l’INALCO et l’EPHE ;
3. de deux colloques internationaux (après les trois premiers « The Ganden Phodrang Army and Buddhism », tenu en juillet 2017, « Military Culture in Tibet during the Ganden Phodrang period (1642-1959) : the interaction between Tibetan and Other Asian Military Traditions », tenu en juin 2018 et « Defense and Offense : A Workshop on Armour and Weapons in Tibetan Culture », tenu en novembre 2018) :
- « The Many Wars of the Ganden Phodrang » (juillet 2019)
- « The Tibetan army of the Dalai Lamas, a visual history » (été 2020)
Ce dernier colloque se tiendra en même temps qu’une exposition de photographies anciennes de l’armée tibétaine, à Paris et en Inde.
Cette deuxième phase du projet verra la mise en ligne d’un lexique collaboratif de terminologie militaire anglais-tibétain, sous la forme d’un site développé sous Drupal, ainsi que d’une chronologie des guerres et de cartes accessibles sur le blog hypothèses du projet.
En termes de publications, il est prévu, en plus d’articles par les membres du projet, la publication de quatre volumes thématiques collectifs, d’une monographie (par Alice Travers, sur l’histoire sociale de l’institution militaire tibétaine sous les Dalaï-lamas) et d’un catalogue d’exposition.

La production de la phase 2021-2023 sera axée sur la finalisation des publications collectives et la réalisation du site internet du « Musée en ligne de l’armée tibétaine ».