CNRS

Rechercher




Accueil > Fiches Programmes > Programmes Tibet

Exploration Archéologique du Ladakh

par Pons Philippe - publié le

Responsables : Quentin DEVERS (CNRS)

Participants :

Membres titulaires

Quentin Devers

Collaborateurs étrangers

Sonam Dolma (doctorante, Deccan College Post-Graduate and Research Institute, Pune, Inde), Tashi Ldawa (professeur, Leh Degree College, Inde), Viraf Mehta (chercheur indépendant, Delhi, Inde), Kacho Mumtaz Khan (co-convenor, Indian National Trust for Art and Cultural Heritage, Leh chapter, India), Veena Mushrif-Tripathy (Assistant Professor, Deccan College Post-Graduate and Research Institute, Pune, Inde), David Reich (Professeur, Harvard University, États-Unis)

Doctorants

Samara Broglia de Moura (EPHE)

***

Le programme Exploration Archéologique du Ladakh a pour but d’explorer l’histoire du Ladakh à travers la mise en œuvre d’une démarche globale originale qui repose sur :
• La prospection minutieuse de toutes les régions, vallées et villages du Ladakh.
• La documentation de tous les types de vestiges : les fortifications, les lieux de cultes (intactes et en ruines ; pré-bouddhiques, bouddhiques et musulmans), l’architecture vernaculaire, l’art rupestre, la statuaire bouddhique lapidaire, etc.
• La prise en compte de toutes les périodes, de la préhistoire à l’annexion de la région par les Dogras au 19e siècle.

Ce programme comprend deux axes :
• Un inventaire des sites historiques des différentes régions du Ladakh : cet axe est mené en partenariat avec l’Indian National Trust for Art and Cultural Heritage (Delhi, Inde). Il a été initié en 2015 par Kacho Mumtaz Khan et Quentin Devers. À ce jour, plus de 600 sites historiques ont été documentés au sein de trois des régions du Ladakh. Un premier ouvrage détaillant les sites de la région du Purig est paru en 2018. Les prochains ouvrages prévus concerneront les sites historiques du Changthang (2019), du Zanskar (2020), de la Nubra (2021), du Haut Ladakh (2023), et du Bas Ladakh (2025).
• La fouille de la grotte de Gashu Lhabrog au Ladakh, à l’intérieur de laquelle se trouvent d’importants dépôts d’ossements humains ainsi que des tombes à cistes. Cet axe est mené en partenariat avec le Deccan College Post-Graduate and Research Institute (Pune, Inde), et est co-dirigée par Veena Mushrif-Tripathy et Quentin Devers. L’étude de cette grotte ouvre des perspectives inédites sur la compréhension des populations du Ladakh pré-bouddhique. Le projet comprend l’étude génétique des ossements en collaboration avec David Reich. L’analyse anthropologique des ossements constitue le sujet de thèse d’une doctorante ladakhi en archéologie, Sonam Dolma.