CNRS

Rechercher




Accueil > Fiches Programmes > Programmes Japon

Traduction de textes littéraires du Japon ancien et médiéval

par Pons Philippe - publié le

Responsables : Daniel Struve

Inscription disciplinaire littérature, traduction

Participants :

Membres titulaires

Jacqueline Pigeot

Membres associés

Sumie Terada (professeur émérite, INALCO), Michel Vieillard-Baron (professeur, INALCO)

Collaborateurs étrangers

Claire Brisset

***

Il s’agit d’un atelier de travail qui se réunit mensuellement autour de Jacqueline Pigeot depuis novembre 1997 pour mener à bien des traductions de textes fondamentaux de la tradition littéraire du Japon. Après la traduction d’un ensemble de textes critiques de l’époque d’Edo, puis des Notes sans titre de Kamo no Chômei, et enfin du Kaidôki (Relation de voyage sur la route de la mer [de l’Est]), journal de voyage anonyme, du milieu du 13e siècle, le groupe s’oriente vers la traduction d’une ensemble de setsuwa (histoires ou anecdotes) médiévales sur le thème du rêve. Les recueils de setsuwa qui ont fleuri à la fin de l’époque de Heian et à l’époque de Kamakura (12e et 13e siècles) constituent des sources très riches tant sur le plan littéraire que pour la connaissance de la civilisation du Japon ancien et ont servi de réservoir à la littérature des époques ultérieures, celle d’Edo comme celle du 20e siècle. Si la traduction intégrale de ces ensembles est rendue difficile par leurs dimensions souvent imposantes (même s’il existe quelques traductions comme les Contes d’Uji, par René Sieffert), un choix thématique permettra de mettre en valeur un nombre limité de texte et d’en faire une étude approfondie. Le thème provisoirement retenu est celui du rêve, richement représentée dans la littérature anecdotique et qui permettra d’aborder un grand nombre de sujets touchant à la littérature et à la fiction (tant sur le plan des pratiques que des formes), mais aussi à l’histoire des croyances et des mentalités.

Production et actions scientifiques
Les textes traduits, préfacés et annotés feront l’objet d’une publication.
L’atelier fonctionne a raison d’une réunion par mois.