CNRS

Rechercher




Accueil > Fiches Programmes > Programmes Chine

Histoires et historiens de la Chine classique

par Pons Philippe - publié le

Responsables : Béatrice L’Haridon et Damien Chaussende

Participants :

Membres titulaires

Béatrice L’Haridon, Damien Chaussende

Membres associés

Pablo Blitstein (univ. Heidelberg), Damien Chaussende (CNRS), Sylvie Hureau (EPHE), Béatrice L’Haridon (P7), Alexis Lycas (Max Planck Institute), Daniel Morgan (CNRS, Sphere), Shao Baoqing (univ. Bordeaux)

Collaborations envisagées :
Stephen Durrant (University of Oregon), Sebastian Eicher (Ludwig-Maximilians-Universität), Lee Chi-hisang (FoGuang University, Taiwan), Lu Shih-hao (National Taiwan University), Michael Nylan (University of California, Berkeley), Hans van Ess (Ludwig-Maximilians-Universität), Olivier Venture (EPHE), Matthew Wells (University of Kentucky)

***

Origines, prémisses et contexte scientifique du programme

Au cours de ces dernières années, un intérêt commun à plusieurs membres du CRCAO pour l’écriture de l’histoire dans la Chine ancienne et classique (c’est-à-dire avant les Song) s’est dessiné, et s’est concrétisé autour de plusieurs activités. Il a donc paru intéressant et opportun de créer un programme au sein de l’équipe afin de donner de la visibilité institutionnelle à ces activités et de nous rassembler autour de certains axes de recherche communs. Il n’existe pas, à notre connaissance, de programme de recherche de ce type dans le paysage scientifique français.

Description des activités du programme

Le programme comprendra trois axes de travail qui s’articuleront autour d’ateliers, de journées d’études ou colloques, ou de participations à des colloques internationaux sous forme de panel. Ceci n’exclut pas bien entendu d’autres types d’activités connexes, comme des séminaires ou la réalisation collective de dossiers dans des revues ou d’autres projets éditoriaux.
Les participants mentionnés plus haut forment le noyau dur du programme, et selon les axes et les acticités, d’autres collègues français ou étrangers seront sollicités ponctuellement afin de les inviter à participer aux travaux.

Axes du programme :

1. Étude de textes historiques

Cet axe est consacré aux œuvres historiques en tant que telles, en mettant en avant leurs spécificités, leurs enjeux et leur structure respective. Il n’est bien entendu pas question d’étudier tous les textes historiques de la période étudiée, mais de se concentrer sur certaines œuvres que nous nous proposons d’étudier ensemble, selon les spécialités des participants au programme et selon des perspectives que nous définirons de manière ad hoc.

2. Textes sur l’écriture de l’histoire

Cet axe est consacré aux historiens et aux méthodes de l’écriture de l’histoire. Nous proposons de traduire et d’étudier le « paratexte historiographique », à savoir des autobiographies, des préfaces et des postfaces d’historiens, ainsi que tous textes (comme par exemple des mémoires de présentation au trône ou des édits impériaux) qui permettront de mieux cerner les méthodes, les enjeux et les intentions des historiens de la période classique, voire un peu au-delà, afin d’inclure certains écrits de Sima Guang, que notre regretté collègue François Martin a traduits et étudiés.

3. Genres et influences

À travers cet axe, nous souhaitons explorer plus avant la pluralité des écritures dans l’historiographie ancienne et classique, qui articule entre autres la narration, le jugement, le document, le tableau. Il constituera un lieu privilégié pour examiner les points de rencontre, prolongements ou influences entre l’historiographie et d’autres pratiques scripturaires comme l’écriture de recueils de biographies édifiantes ou encore de recueils d’anecdotes.