CNRS

Rechercher




Accueil > Membres > Permanents

Marie BIZAIS-LILLIG

par Lemardelé Élise - publié le , mis à jour le

Maître de conférences, Université de Strasbourg
Thèmes de recherche :
- Poésie chinoise des périodes antique et médiévale ;
- poétique chinoise du haut moyen-âge (plus particulièrement le Wenxin diaolong) ;
- le corpus associé au Shijing : gloses, commentaires et traductions ;
- pratiques scripturales et interprétatives autour des textes reçus ;
- intertextualités et topoï dans la poésie antique et médiévale ;
- étude des traductions du Shijing par Ezra Pound

En délégation auprès du CNRS, UMR 8155 : Centre de recherche sur les civilisations d’Asie orientale (CRCAO) du 1er septembre 2019 au 31 août 2020

Participation au programme  : Diglossie, traduction intralinguale, interprétation

Présentation générale : Suite à des études de Lettres modernes et d’Études chinoises, j’ai analysé, dans le cadre de mes recherches de doctorat (2003-2008), le modèle classificatoire de l’espace textuel établi par Liu Xie 劉勰 (ca. 465-521) dans le Wenxin diaolong 文心雕龍 (Esprit de littérature en dragons ciselés) et montré comment le caractère prescriptif des règles qu’il établit pour les différents genres dits littéraires se trouve nuancé par une conception idiosyncratique du style. Cette poétique du texte s’ancre dans des enchâssements de typologies et dans une histoire littéraire qui établissent en premier lieu le poéticien dans une confrontation aux textes.

La position du lecteur, son appréciation des œuvres, et ce que nous pouvons en percevoir sont, depuis lors, au cœur de mes investigations. Je me penche plus particulièrement depuis 2011 sur l’anthologie du Shijing 詩經 (Classique des Poèmes) et sur les traditions qui lui sont associées (textes connexes, phénomènes d’intertextualité, traductions). Ce projet comprend plusieurs volets. Au fil d’une entreprise de traduction de cette anthologie, j’explore l’histoire des commentaires qui lui sont attachés. Je m’intéresse plus particulièrement aux commentaires de nature encyclopédique, qui traitent de la faune, de la flore, des objets ou des constellations dans le Shijing par la sélection et l’accumulation d’informations à leur sujet. Ce corpus me fournit l’occasion de préciser sa place dans la culture lettrée, de m’interroger sur les relations qu’il entretient avec l’anthologie poétique et d’engager une réflexion plus générale sur la définition du commentaire. Je m’appuie aussi sur les archives des brouillons et de la bibliothèque du poète américain Ezra Pound (1885-1972) pour explorer sa démarche en tant que traducteur de l’anthologie chinoise. J’envisage, dans ce dernier cas, la traduction comme relevant du même geste de lecture, d’interprétation et de commentaire d’un texte.

Parallèlement, dans le cadre des fonctions de maître de conférences que j’occupe depuis 2009, j’ai conçu et mis en place un parcours de licence LLCER en études chinoises à l’Université de Strasbourg. C’est dans le cadre de ce diplôme que j’assure des cours de langue moderne, de langue classique, et de littérature chinoises.

Pages institutionnelles :
http://geo.unistra.fr/index.php?id=8398

http://chinois.unistra.fr/?page_id=7

Autre(s) page(s) personnelle(s) :

https://bowushi.hypotheses.org

https://cv.archives-ouvertes.fr/marie-bizais

CV
-->