CNRS

Rechercher




Accueil > Fiches Programmes > Programmes Japon

Projet international de traduction du Nihon sankai meisan zue (1799)

publié le , mis à jour le

PNG

Responsables : Annick Horiuchi (Paris-Diderot), Charlotte von Verschuer (EPHE)

Participants : J. Kyburz ; F. Lachaud, D. Struve ; à Leiden : A. Beerens (Leiden Univ.), M. Winkel (Leiden Univ.), W. Boot (Leiden Univ.).

L’ouvrage imprimé se compose de cinq grands chapitres traitant d’un large éventail de productions artisanales du Japon. L’ouvrage, dont un exemplaire est disponible à l’Institut des Hautes Études Japonaises, procure une somme d’informations inestimable sur la situation économique du Japon pré-moderne d’une part sur l’organisation sociale et domestique dans les villages d’autre part. Les développements sur les pratiques alimentaires, artisanales et commerciales de cette époque sont précieux. Les nombreuses illustrations en noir et blanc (70 couvrant deux pages) constituent un complément très important aux explications données dans le texte. La traduction a démarré au dernier trimestre de l’année 2010, avec le séjour de Wim J. Boot de l’Université de Leiden. Invité pour 3 mois par le CNRS, sa participation a permis de traduire le premier chapitre en anglais et en français et à s’entendre sur les conventions à respecter par la suite. Le travail de traduction s’est poursuivi au cours de l’année 2011-12 : le chapitre 5 est terminé et le chapitre 2 est également en bonne partie achevé. Il apparaît cependant que les difficultés ont été sous-estimées. Le travail de traduction progresse lentement et nécessite des recherches annexes et des prises de contact avec des spécialistes des techniques concernées. L’année 2016 devrait voir l’aboutissement de la traduction. Ce programme est reconduit jusqu’en 2018 pour permettre la publication d’un bel ouvrage illustré.