CNRS

Rechercher




Accueil > Membres > Doctorants

Radu BIKIR

publié le , mis à jour le

Titre de la thèse : Littérature et divination : étude de la mise en scène des arts divinatoires dans le Yijianzhi de Hong Mai (1123-1202)

Sous la direction de : Stéphane Feuillas

Présentation des enjeux de ma thèse.

Le point essentiel de mon travail de recherche est d’étudier la mise en récit des univers mentaux de la société des Song, à travers des textes issus du Yijian zhi de Hong Mai (1123-1202) concernant la divination. A travers cette étude, j’essaie d’analyser les différents aspects de l’interprétation des signes divinatoires, de saisir les contextes des consultations, et de démontrer en quoi le destin tire sa substance de la narration produite par l’auteur. En effet, celui-ci relie entre eux plusieurs signes épars, détachés, produisant ainsi l’impression d’une force invisible qui dirige le chemin de vie de divers personnages. Différentes questions surgissent de cette analyse, par exemple, l’auteur a-t-il un parti pris lorsqu’il écrit ? Sommes-nous en présence de textes qui ne sont qu’un enregistrement pur, ou s’agit-il d’une construction plus fine et subtile que l’auteur nous invite à découvrir ? Par l’analyse de ces questions, je tente en effet de dépasser la division entre une lecture anthropologique, ethnographique d’une part, et une lecture purement littéraire d’une autre ; car même si de nombreux travaux extrêmement intéressants ont été produits sur Hong Mai, aucun n’a réellement dépassé cette division fondamentale.